Quand les murs tombent

Quand les murs tombent

Couv.Quand les murs tombent
Quand les murs tombent
L’identité nationale hors-la-loi ?

En coédition avec l’Institut du Tout-monde
Et avec le soutien de la région Île-de-France

“Quand les murs tombent. L’identité nationale hors-la-loi ?” est un texte d’intervention.
Au moment où est inauguré le ministère de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Codéveloppement (NDA : créé en 2007 sous Fillon, supprimé en 2010), Édouard Glissant et Patrick Chamoiseau y lancent un appel contre « les murs » qui aujourd’hui menacent la relation à l’autre.

Extrait : Nous demandons que toutes les forces humaines, d’Afrique, d’Asie, d’Europe, des Amériques, que tous les peuples sans États, tous les « républicains », tous les tenants des droits de l’homme, les habitants des plus petits pays, […] tous les artistes, les hommes et les femmes de connaissance et d’enseignement, et toute autorité citoyenne ou de bonne volonté, ceux qui façonnent et qui créent, élèvent, par toutes les formes possibles, une protestation contre ce mur-ministère qui tente de nous accommoder au pire, de nous habituer peu à peu à l’insupportable, de nous mener à fréquenter, en silence et jusqu’au risque de la complicité, l’inadmissible. Tout le contraire de la beauté.

  • Observateur privilégié de l’évolution et de l’état de la société américaine, où sa pensée agite le monde intellectuel, il parle avec entrain de Barack Obama. Les deux hommes ont des points communs. D’abord, le probable et souhaité futur Président est pour Glissant l’incarnation de ce qu’il nomme depuis trente ans la créolisation du monde. Ensuite, tous deux abhorrent les murs. En septembre 2007, en réaction au “mur ministère” de l’Identité nationale et de l’Immigration, Édouard Glissant et Patrick Chamoiseau cosignent le beau manifeste “Quand les murs tombent”. En juillet 2008, Barack Obama, “citoyen fier des États-Unis et citoyen du monde”, s’adressera ainsi à la foule des Berlinois “Le plus grand de tous les dangers serait de permettre à de nouveaux murs de nous diriger. (…) Ce sont les murs qu’il nous faut faire tomber.” Retour avec Édouard Glissant sur l’avènement d’Obama. – Anne Laffeter, Les Inrockuptibles, 28 octobre 2008.
  • L’identité d’une communauté doit courir le risque du monde. – Édouard Glissant, portrait réalisé par Éric Aeschimann, Libération, 27 septembre 2008.
  • Partout dans le monde, quand les murs tombent, les femmes et les hommes épris de liberté se réjouissent et saluent le recul de la barbarie. – Ilan Halevi, Revue d’études palestiniennes, printemps 2008.
  • La beauté des mots rejoint celle du graphisme dans ce petit ouvrage salutaire qui propose une réflexion ouverte sur la notion d’identité. – Isabelle Desobry, Axelle, décembre 2007.
  • Les deux écrivains, lorsqu’il s’agit de s’engager, signent de concert “Quand les murs tombent”. Libérer l’imaginaire, voilà à quoi travaillent les grandes plumes du guerrier Chamoiseau et du conquérant Glissant. – Valérie Marin La Meslée, Le Point, 29 novembre 2007.
  • Un texte court, un appel, qui permet de se frotter à une pensée cohérente et prometteuse, à une tentative de réconcilier une politique, une éthique et une poétique. – Henri Verdier, Nonfiction.fr, novembre 2007.

Source : Éditions Galaade
Quelques liens en référence : La Plume Francophone, Potomitan, Entretien avec Mr Chamoiseau sur le site Deroutes.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.