“Accueillir dans la ville quand l’État s’y refuse”

“Accueillir dans la ville quand l’État s’y refuse”

« Si nous nous référons à la ville, plutôt qu’à l’État, c’est que nous espérons d’une nouvelle figure de la ville ce que nous renonçons presque à attendre de l’État. »Jacques Derrida

par Michel Agier, anthropologue

De facto 16/fév. 2020

« Si nous nous référons à la ville, plutôt qu’à l’État, c’est que nous espérons d’une nouvelle figure de la ville ce que nous renonçons presque à attendre de l’État. » Le philosophe Jacques Derrida rappelait ainsi le principe au fondement de la lutte pour la création des villes-refuges devant le premier Congrès des villes-refuges, à l’initiative du Parlement des écrivains à Strasbourg en 1996. Dans cette vidéo de De facto, Michel Agier prolonge la réflexion avec les concepts d’hospitalité communale et de « villes accueillantes ».

De facto est une initiative de l’Institut Convergences Migrations
Campus Condorcet, Hôtel à projets, 8 cours des Humanités
93322 Abervilliers Cedex, France
Qui sommes-nous ? | Contact
http://icmigrations.fr/defacto/ | Twitter : @DeFactoMig

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.