Alain Creton en garde à vue 10


Alain Creton est un accompagnateur en moyenne montagne, ethnobotaniste et producteur de châtaignes, habitant dans la désormais célèbre Vallée de la Roya.
Ce matin à 6h30 il a été emmené en garde à vue par 9 gendarmes armés de façon impressionnante.
Alain Creton est en garde à vue pour une enquête le concernant, lui et d’autres personnes de la Roya, selon les dires d’un des gendarmes, à propos d’aide apportée à une personne en situation irrégulière.
Il s’agit là du fameux « délit de solidarité » au cœur de nombreuses conversations depuis le début de la crise migratoire.

Alain a refusé ce matin l’assistance d’un avocat, nous ne savons pas réellement pourquoi mais nous pouvons supposer que ce faisant, il souligne le fait qu’apporter son aide à autrui n’a pas à être défendu devant la justice et qu’il s’agit là d’une démarche humaine ordinaire ne nécessitant pas un avocat pour être défendue, voire n’ayant pas à faire l’objet d’une procédure judiciaire

Cet article a pour objectif de proposer un espace d’information concernant la situation d’Alain Creton et d’en faire la présentation.

Sur le plan professionnel, vous pouvez lire une courte présentation ici.
Vous pouvez aussi parcourir sa présentation en tant qu’intervenant sur les projets du Réseau Arkhanim.

Vous pouvez aussi, sur le plan de sa posture citoyenne et morale et en rapport avec la crise migratoire, regarder et écouter cette conférence. Alain se situe à gauche des intervenants.

MAJ 13 mars 19h50
Nous avons eu à l’instant des nouvelles fraîches d’Alain. Il va bien et dit qu’il est bien traité.
Il a expliqué avoir refusé l’assistance d’un avocat parce qu’il ne se sent pas en danger et il ne lui parait pas avoir besoin d’une assistance judiciaire.
Il confirme avoir été placé en garde à vue dans le cadre d’une enquête concernant le passage de frontière, l’assistance et l’aide à la circulation de personnes en situation irrégulière.
Il espère être relâché demain dans la journée.

 


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

10 commentaires sur “Alain Creton en garde à vue

  • FC@Arkhanim

    Alain et toutes les personnes arrêtées le 13 ont été relâchées hier dans la journée sans aucune mise en examen. Il s’agit donc clairement là d’un acte politique qui a coûté de l’argent, effrayé des familles et n’a certainement pas réussi à convaincre qui que ce soit de cesser d’aider son prochain, qu’il soit noir, blanc, vert, français ou étranger, avec ou sans papier.

  • laghouati

    absolument solidaire avec sa démarche, il accomplit un acte citoyen et solidaire, c’est aussi le devoir de chacun devant l’horreur vécue par certains migrants, pas besoin normalement d’avocat car c est légitime et humain c’est fraternel ( c’est aussi notre devise)d’aider celui ou ceux qui sont en recherche d’un accueil sécurisant pour construire une nouvelle vie, ici chez nous ou là ou ils voudront aller.
    Bravo à Alain Creton

  • KOPP Guy

    Je crois qu’il faut faire comme on le sent et comme on le peut. Les gendarmes font leur métier qu’ils ont quand même choisi, pour leur bien et les désavantages du métier. Evidemment quand vous prêtez assistance à des migrants vous tombez sous le coup de la loi (qui interdit l’assistance aux migrants mais ne vous oblige pas à les signaler) Lorsque votre dignité (vous regarder dans la glace) vous demande – avec le courage qu’il faut et le risque que vous prenez – d’assister les migrants dans un sens humain, cela sera moins condamné par les agents de la loi, que si vous associez à votre sens humain un sens politique. Faire son devoir n’est donc pas que collectif et politique, il est personnel. Se vouloir une personne est en prendre le courage et le risque des conséquences.

    • FC@Arkhanim

      Bonjour Guy et merci de votre commentaire. Je me permets une précision : aucune loi n’interdit l’assistance à qui que ce soit, migrants ou non.

  • FC@Arkhanim Auteur de l’article

    Nous avons eu à l’instant des nouvelles fraîches d’Alain. Il va bien et dit qu’il est bien traité.Il a expliqué avoir refusé l’assistance d’un avocat parce qu’il ne se sent pas en danger et il ne lui parait pas avoir besoin d’une assistance judiciaire.Il confirme avoir été placé en garde à vue dans le cadre d’une enquête concernant le passage de frontière, l’assistance et l’aide à la circulation de personnes en situation irrégulière.Il espère être relâché demain dans la journée.

  • FC@Arkhanim Auteur de l’article

    Les gendarmes font ce qu’on leur dit de faire.
    A mes yeux cette garde à vue est clairement une mesure d’intimidation de dimension politique.
    Je suis de tout mon cœur aux côtés de mon grand frère, dont je sais avec quelle intelligence il est capable de gérer ce genre de moments.
    Aider son prochain reste un droit en France.
    Rappelons ici qu’aucun procès intenté contre des gens pour l’aide apportée à des personnes en situation irrégulière n’a vu ces personnes punies par la loi.