Francesca Peirotti : une héroïne de notre siècle


Francesca Peirotti : qui est-elle ?

Francesca Peirotti est membre de l’association Habitat et Citoyenneté. Elle est intelligente, belle, forte et fière. Elle est généreuse, courageuse, femme de conviction. Pour moi qui rédige cet article, c’est un exemple que je ne serai probablement jamais capable d’égaler, mais si chacun de nous ne fait que tenter, un tant soit peu, de se hisser vers sa grande humanité, alors le monde pourra probablement aller un peu mieux.
De nationalité italienne, elle a été arrêtée en novembre 2016 pour avoir tenté de franchir la frontière Italie/France en compagnie de migrants cachés dans sa fourgonnette.
Francesca est une femme remarquable, possédant une humanité débordante, moteur de toutes ses actions. Elle ne transige pas avec la notion de solidarité.
Économiste de formation, elle est, je la cite, « née à Cuneo et, pendant toute [son] existence, sur ce territoire entre Ventimiglia et Nice, [elle n’a] jamais subi de contrôles, ni eu la perception qu’il existait une frontière.
[Elle] ne peux donc pas accepter que, depuis 2015, on ait décidé de trier ceux qui peuvent passer et ceux qui n’en ont pas le droit et qu’on ait mis en place des contrôles fondés sur « l’appartenance ethnique, la race, la religion ou l’origine nationale supposée« !

[Elle a] accompagné chez [elle] des amis, qui vivaient sous un pont à Ventimiglia: ils avaient le droit de voyager et d’être accueillis dignement! « Et moi, j’avais le devoir de rester humaine! Je ne vois rien d’irrégulier et encore moins de criminel dans tout ça… Aucun être humain est illégal ! »

Bien sûr les lois sur l’immigration sont en désaccord avec les propos de Francesca.
Il suffit de constater la façon dont son procès évolue.

Francesca Peirotti : l’affaire

Condamnée une première fois en avril 2017 à 1000 euros d’amende pour « Aide à l’entrée sur le territoire français, de personnes en situation irrégulière », elle refuse ce verdict et fait appel, afin de faire reconnaitre que la solidarité n’est pas un délit.
Lors de son procès d’appel, le 23 mai 2018, et après décision de justice le 17 juillet 2018, sa condamnation a été alourdie de 6 mois de prison avec sursis par le tribunal d’Aix en Provence.

Mais Francesca, à nouveau, résiste et veut faire entendre sa voix. Elle décide maintenant de se pourvoir en cassation et éventuellement de porter l’affaire devant la cour européenne de justice, comme l’ont fait auparavant Cédric Herrou et Pierre-Alain Mannoni.

Il est possible d’établir un parallèle entre cette affaire et celle de  Martine Landry qui ayant été relaxée par la tribunal correctionnel de Nice pour une affaire semblable, a vu le procureur général d’Aix-en-Provence faire appel de sa relaxe et provoquer la consternation au sein de toutes les associations défendant les droits de l’homme.

Il est important de communiquer à propos de ces affaires et faire entendre nos voix sur les réseaux.
Vous trouverez ci-dessous les liens vers différents articles qui vous apporteront plus de précision concernant Francesca et ses déboires avec la justice, ainsi que sur l’affaire de Martine Landry.

Francesca Peirotti et Martine Landry : les articles de presse

Enfin et même si vous les trouverez ailleurs sur ce site, vous trouverez aussi ci-dessous les liens vers l’association Roya-Citoyenne et vers les pages Facebook des acteurs de cette pièce dramatique qui se joue à nos portes.
Rappelons que les migrants ne sont que les victimes d’une immense crise humanitaire, climatique, économique, écologique qui peu à peu pousse les solidarités du monde dans leurs derniers retranchements.
Rappelons qu’avec les moyens mis en place par les différents gouvernements concernés en Europe, si le flux migratoire n’arrive pas à être résorbé, c’est bien le signe que ni justice, ni police, ni armée ne sauront être efficaces et que la seule chose qui nous reste à faire est bien de faire preuve de solidarité, afin ensemble de nous préparer, de préparer nos enfants, à affronter ce que l’homme, par son manque de conscience écologique, politique, économique, fabrique depuis l’ère industrielle : une crise humanitaire sans précédent.

Les articles

Change.org : Procès de Francesca Peirotti en appel à Aix, Mercredi 23 Mai 2018
Mediapart : Francesca Peirotti aujourd’hui devant la cour d’appel d’Aix-en-Provence
Corriere Torrino : Aiutò 8 migranti a passare in Francia, italiana condannata dalla corte di Aix-en-Provence (En italien)
La traduction de l’article précédent
Nice Matin : Une militante avait tenté de faire passer des migrants à bord d’un fourgon portant le logo de la Croix-Rouge
Libération : Procès de Martine Landry : «Une entreprise d’acharnement et de dissuasion contre les militants»

Les sites et Pages Face Book

Roya-Citoyenne
Face Book Habitat et Citoyenneté

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.