Le 8 mars, c’est la grève féministe

Le 8 mars, c’est la grève féministe

Le 8 mars, #OnArrêteToutes

 

Dimanche 8 mars 15h Gare Nice Ville

Dans le monde entier les femmes luttent contre leur domination et exploitation par les forces conjuguées du capitalisme et du patriarcat… C’est ainsi qu’elles ont pu faire progresser notoirement leur condition. Mais les attaques se multiplient : nous disons haut et fort STOP !

En France, nous manifestons pour exiger le retrait de la soi-disant “réforme” des retraites.

Nous refusons la dévalorisation du travail des femmes, réduites à du travail salarié précaire et décalé, la non-reconnaissance du travail invisible domestique quotidien et la charge mentale qui l’accompagne.

Parce que nous sommes fortes et fières, nous voulons être celles qui brisent le silence, qui dénoncent les violences sexuelles et sexistes, ces violences que nous subissons comme si elles nous étaient « naturelles » ! Assez d’hypocrisie !

Nous refusons toute discrimination liée au genre, à l’origine, à l’orientation sexuelle ou à la tenue vestimentaire ! Nous refusons que les jeunes et les moins jeunes soient livrées à la précarité.

 

Ce 8 mars, le mot d’ordre international est :

GRÈVE FÉMINISTE

  On arrête tout·es pour :

Exiger une égale répartition du travail domestique et de soins entre les femmes et les hommes.

Libérer les femmes du travail précaire et décalé auquel elles sont le plus souvent assignées; non au temps partiel imposé, oui à la RTT

Limiter le travail du dimanche aux urgences

Combattre les inégalités de salaires et de pensions et exiger l’égalité professionnelle.

Supprimer le projet de contre-réforme des retraites parpoints

Défendre le droit à l’avortement contre les attaques constantes dont il est l’objet,

Exiger l’accès à la PMA pour toutes les femmes et pour tous les hommes transgenres

En finir avec des modes de consommation sexistes et destructeurs de la planète.

Dénoncer la casse des services publics dont nous sommes les premières à faire les frais.

Exiger la transformation de l’hôpital public en véritable établissement de soins sans plus jamais de course au profit.

Dénoncer le rejet aveugle et inhumain en dehors de nos frontières des personnes exilées fuyant les guerres, la misère et le dérèglement climatique.

Pour exiger le million d’euros nécessaire à une vraie politique de lutte contre les violences sexistes et sexuelles.

Cheminotes, infirmières, hôtesses, agentes du nettoyage, ouvrières, caissières, enseignantes, cadres, étudiantes, travailleuses indépendantes, artistes, avocates, retraitées, femmes sans-emploi…, nous sommes les mal engagées, les mal payées, les mal dotées …. Mais sans nous rien n’est possible !

Alors ! Chiche !

Ce 8 mars 2020

On arrête

toutes !

Dimanche 8 mars 15h Gare Nice Ville

Premiers signataires : Habitat et Citoyenneté, FI06, PS06, Ensemble ! 06, Mouvement de la Paix 06, All Humans Have Rights, AFCC06, ADN, MRAP06, PCF 06, Planning Familial 06, PG 06, UD-CGT06, Tous citoyens, Centre LGBT Côte d’Azur, GRAF, les Ouvreurs, APF-France Handicap 06,  ATTAC06, CGT-Educaction 06, FSU 06, UNL, Solidaires 06, RESF 06..

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.