[Mise à jour le 21 août : les autorités ont d’abord pensé que le jeune homme noyé était âgé de 16 ans, comme son compagnon rescapé. Un document retrouvé par la suite a permis d’établir qu’il avait en réalité 28 ans.]

“La crise des réfugiés coûte la vie à un adolescent”, titre The Independent ce jeudi 20 août au lendemain de la découverte du corps sans vie d’un jeune Soudanais, sur une plage de Sangatte, près de Calais. Il avait tenté la traversée de la Manche avec un autre garçon, qui a pu atteindre les côtes et donner l’alerte vers 1 heure du matin : leur embarcation s’était renversée et son compagnon ne savait pas nager.

Une opération de sauvetage a été lancée “avant d’être interrompue vers 4h30 du matin, les recherches n’ayant rien donné”. Vers 8 heures, les autorités ont appris que le corps avait été retrouvé.

Comme le rapporte le journal, Londres est pointé du doigt, notamment par Pierre-Henri Dumont, député du Pas-de-Calais, qui impute ce drame à “l’impossibilité de déposer une demande d’asile en Grande-Bretagne sans y être physiquement”.

De son côté, la ministre britannique de l’Intérieur, Priti Patel, a tenté de l’attribuer aux “ignobles activités des gangs criminels et des passeurs qui exploitent ces personnes vulnérables”. Or, souligne The Independent, les deux garçons se seraient engagés dans cette traversée sans l’entremise de passeurs, en dérobant un petit canot pneumatique grand public dans un chalet de plage et des pelles de chantier en guise de rames.

Ce drame survient alors que le Royaume-Uni, qui a vu de nombreuses arrivées de migrants à la faveur des conditions météorologiques clémentes, déploie de grands efforts pour couper la route migratoire.

Ce jeune homme “n’est que l’un des nombreux réfugiés morts en tentant d’atteindre le Royaume-Uni ces dernières années”, écrit encore le quotidien britannique de gauche, observant que, si le nombre de migrants morts depuis 2014 en tentant de traverser la Méditerranée est estimé par les Nations unies à plus de 19 500, il n’existe pas de décompte officiel concernant la Manche.