Pus de 400 personnes à bord, sauvées de la noyade

Pus de 400 personnes à bord, sauvées de la noyade

Lettre de l’équipe de SOS Méditérranée :

Chers amis,

En moins de 72h, nos marins-sauveteurs ont porté secours à 407 personnes au cours de cinq opérations de sauvetage ce weekend.

Les sauvetages s’enchaînent, de nuit

Tout a commencé vendredi matin : 92 personnes sont secourues par nos équipes dans les eaux internationales au large de la Lybie, le plus jeune d’entre eux n’a que six mois.

Samedi, six appels de détresse sont relayés. L’Ocean Viking va procéder à deux opérations de sauvetage le même jour, mettant en sécurité 59 personnes au petit matin puis, plus tard dans la nuit, 72 personnes en détresse à bord d’un bateau en bois particulièrement instable.

Dimanche matin, trois signaux de détresse arrivent par radio. Face au manque de moyens de sauvetage sur la zone et alors même que 223 rescapés sont déjà à son bord, l’Ocean Viking se dirige vers l’un des cas de détresse. Après 10h de recherches, nos marins-sauveteurs portent secours à 102 personnes à bord d’une embarcation pneumatique, puis repartent aussi vite pour porter assistance aux alentours de 2h lundi matin à 82 autres personnes en détresse en mer.

La Méditerranée laissée sans surveillance

« Tous ces sauvetages ont eu lieu de nuit, dans des conditions très difficiles. Pendant que l’Europe dormait, les embarcations que nous avons trouvées étaient surpeuplées, à deux doigts de chavirer ou de se briser, après avoir passé des heures en mer sans aide. » explique Frédéric Penard, directeur des opérations de SOS MEDITERRANEE. « Sans navires de sauvetage civils, la mer Méditerranée serait en grande partie laissée sans surveillance. Dimanche, les garde-côtes libyens eux-mêmes ont admis qu’ils n’étaient pas en mesure de mener des opérations ce jour-là. »

Lire la suite sur le site de SOS Méditerranée

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.