Le racisme ordinaire de la sénatrice LR Jacky Deromedi

Le racisme ordinaire de la sénatrice LR Jacky Deromedi

Porteuse d’un amendement visant à supprimer les allocations familiales en cas d’absentéisme scolaire dans le projet de loi sur le séparatisme, l’élue LR assume viser principalement «des enfants issus de l’immigration».

 

publié le 12 avril 2021 à 12h38

(Cet article est extrait de Chez Pol, notre newsletter politique quotidienne réservée aux abonnés)

La sénatrice LR Jacky Deromedi n’est pas la parlementaire de droite la plus connue. Ce n’est pourtant pas faute de tout donner, comme lors de l’examen du projet de loi séparatisme à la Chambre haute. La représentante des Français établis hors de France est à l’origine d’un amendement prévoyant de suspendre les allocations familiales en cas d’absentéisme scolaire, amendement largement adopté – 210 voix pour et 125 voix contre – la semaine dernière. Mais pourquoi un tel amendement figurait-il dans un projet de loi «sur le respect des principes de la République» ? Deromedi a livré la réponse vendredi au micro de Guillaume Meurice, sur France Inter. «C’est dans la loi séparatisme parce que ce qu’on constate, c’est que la plupart des enfants qui ont des problèmes sont des enfants qui viennent un peu de l’immigration, vous voyez ce que je veux dire, des enfants, la plupart du temps, qui ne sont pas des enfants… euh… je ne sais pas comment vous dire», a-t-elle expliqué, hésitant donc légèrement sur ses raisons.

«Il faut dire les choses comme elles sont : ce ne sont pas nécessairement des musulmans mais par contre, c’est vrai qu’ils sont issus de l’immigration.»

—  Jacky Deromedi, sénatrice LR

Poussée par le chroniqueur à éclaircir ses propos, la sénatrice enchaîne, raconte que ce sont «des enfants qui sont dans des quartiers où peut-être les parents s’occupent moins de leurs enfants, où le respect de la République, dans certains quartiers, c’est moins une évidence». Enfin vous voyez ce qu’elle veut dire, non ? Toujours pas ? Elle poursuit : «Il y en a plus dans ces gens-là qui s’occupent moins de leurs enfants. Les gens qui habitent dans ces quartiers défavorisés, qui s’occupent moins de leurs enfants. […]. Il faut avouer, il faut dire les choses comme elles sont : ce ne sont pas nécessairement des musulmans mais par contre, c’est vrai qu’ils sont issus de l’immigration. Mais si vous voulez, il y a des civilisations, il y a des éducations différentes, dans certains pays, c’est différent.»

Le plus calmement du monde, la sénatrice LR Deromedi fait donc un lien entre absentéisme scolaire, immigration et religion. Un tantinet séparatistes, ces propos. Ou en tout cas pas franchement universalistes. Enfin, vous voyez ce qu’on veut dire…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.