Bonjour et bienvenue sur le site d’Habitat et Citoyenneté.

Si vous l’avez, prenez le temps de parcourir nos pages, nos articles.
Votre présence ici n’est pas un hasard.
Vous avez cliqué sur un lien, effectué une recherche, vous êtes animé par de la compassion, des questionnements, de la colère ; vous êtes solidaire de nos actions ou au contraire un détracteur.
Dans tous les cas nous vous accueillons avec plaisir, avec intelligence et avec bienveillance.

Nous espérons qu’à l’issue de votre visite nous nous serons enrichis mutuellement de nos réflexions.
Pour ce faire, n’hésitez pas à nous faire bénéficier de vos commentaires sur nos articles ainsi qu’à utiliser notre formulaire de contact.
Il arrive, de temps en temps, que des messages insultants, grossiers, nous soient envoyés. Ne vous étonnez pas de ne pas les voir apparaître.

Depuis la création de ce site nous avons gardé en page d’accueil la présentation du reportage concernant Loza, impliquant plusieurs des membres de l’association, dont Francesca Peirotti.
C’est au tour d’un autre reportage d’être maintenant présenté sur notre page d’accueil.

Les migrants ne savent pas nager

Tout aussi bouleversant, il est terriblement dur à suivre, de par la détresse humaine qu’il présente et la terrible inhumanité qu’il souligne.
Comme le fait comprendre le capitaine de l’Aquarius, ce que présente ce reportage n’est pas un acte héroïque de la part des sauveteurs, mais la terrible réalité des réfugiés, inacceptable, tout aussi inacceptable que l’est notre inertie, face à ces hommes, ces femmes, ces enfants, qui sont nos frères, nos sœurs, nos enfants…

Rappel : attention, le reportage ci-dessous présente des images terribles, dures, dès ses premières secondes !